Afficher tous nos articles

Vache laitière - Success Story

Pro du clippage: une expertise acquise par passion

Dans la préparation d’un concours, le clippage, c’est comme la cerise sur le gâteau. Le clippage? C’est bichonner les animaux: les laver, les tondre et les coiffer afin qu’ils aient une apparence parfaite avant d’apparaître au public et, surtout, face aux juges. Mais, selon Adrian Steinmann, technicien vache laitière chez Provimi Kliba, tous les efforts cosmétiques au monde pour rendre une vache belle ne suffiront pas si derrière l’animal n’est pas correctement entretenu et ne reçoit pas une bonne alimentation.

Un détail qui peut faire la différence pour gagner

«Dans les grands concours où des éleveurs de classe nationale se battent pour les premières places, les écarts entre les animaux sont minimes. C’est là que des détails peuvent faire la différence, comme le clippage», explique le jeune homme de 34 ans.

«A strictement parler, le clippage englobe tous les moyens mis en œuvre pour présenter un animal dans un concours: depuis la sélection de l’animal présentant de bonnes prédispositions génétiques, en passant par son alimentation jusqu’à sa mise en beauté. Ce qui demande le plus d’exigence dans le clippage, c’est de rester constamment auprès des animaux pour pouvoir les observer et détecter tout problème à temps.»

La qualité de la mamelle est d’une grande importance

A mesure que le concours approche, le clipper prend de plus en plus en main l’animal. Dans les mois qui précèdent l’événement, Adrian Steinmann tond la vache toutes les trois semaines et la lave une fois par semaine avec un shampoing spécial. Deux jours avant la manifestation, la vache est complètement tondue. La mamelle est particulièrement mise en valeur, car pour les juges la qualité de celle-ci est très importante. «Je fais surtout attention à ce que les veines soient bien visibles de manière à ce que l’on reconnaisse bien le fait que la mamelle est parfaitement irriguée de sang et donc performante.»

Le jour même du concours, place aux derniers préparatifs : la ligne du dos de l’animal est tondue. Cet exercice demande une certaine expérience. Pour cela, Adrian Steinmann utilise un couteau à lame mince qu’il a lui-même aiguisée. Il applique ensuite du spray pour donner de la tenue au pelage.

La mise en beauté d’une vache nécessite une main sûre: si le clipper montre de la sérénité dans ses gestes, l’animal le ressentira et restera également calme. 

Expérience au Canada avec un pionnier du clippage

Tout comme un maître agriculteur pour qui l’étude des vaches est bien plus qu’un métier, le clippage est pour celui qui exerce cette activité bien plus qu’un simple passe-temps. «C’est ma passion, j’adore travailler avec ces animaux. Chaque vache possède son propre caractère auquel il faut s’adapter» nous dit Adrian Steinmann qui vient d’une famille entretenant avec une relation très forte à l’agriculture. Il a commencé à préparer les vaches pour les compétitions depuis adolescent en développant son savoir-faire par ses propres moyens, puis il est parti travailler près d’un an sur l’exploitation de David Brown au Canada, l’un des pionniers du clippage. Cela fait 10 ans maintenant qu’il parcourt la Suisse au nom des éleveurs auprès desquels il est très demandé. Et de septembre à mai, il est occupé chaque week-end par le clippage. «Cela représente beaucoup de temps consacré à cette occupation, mais ça m’apporte tout simplement du bonheur. J’aime être sur les salons pour les échanges et le côté social, parce que je veux être au courant de toutes les nouveautés.»

Le clippage est un savoir qu’il aime aussi transmettre en tant qu’expert à l’école suisse des jeunes éleveurs (Schweizer Jungzüchterschule) où il donne des cours. Beaucoup de ces jeunes comprennent que réussir dans un concours donnera une publicité significative à leur exploitation. Ils sont très motivés et orientés vers les performances. C’est sur cette constatation qu’Adrian Steinmann affirme qu’ «il y a de grandes chances que le clippage devienne de plus en plus important en Suisse dans les années à venir.»

Des questions à poser à notre technicien Adrian Steinmann? Ecrivez-lui à adrian_steinmann@cargill.com.


Autres articles:

> Le programme Neopigg™ RescueCare en pratique

> La qualité de nos aliments passe aussi par nos camions

> L'élevage de pointe, une passion avant tout

> Le rumen, clé d'une meilleure production laitière

> VivOméga: un geste significatif pour l'environnement

> Calculer le lin dans la ration?

> Un Lacto-Plus de dernière technologie

> FRESCO: vos vaches comme rafraîchies de l'intérieur!

> Formation continue en Italie sur la gestion de gros troupeau




Mots-clefs: Vache laitière

Afficher tous nos articles

Smithd800
09 Apr 2017

Hello, Neat post. There is a problem with your website in web explorer, may check this IE still is the market leader and a large component of folks will leave out your magnificent writing because of this problem. ddcgdbceefeddggd

Pharmd587
10 Apr 2017

Hello!indian viagra

Pharmk470
10 Apr 2017

Hello!

Pharmc96
11 Apr 2017

Hello!viagra india generic

Pharma517
11 Apr 2017

Hello!

Pharmk822
13 Apr 2017

Hello!viagra india generic

Pharmc955
13 Apr 2017

Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]viagra india generic[/url]

Pharma397
13 Apr 2017

Hello! viagra india generic http://via3indian.com/#4.html

Pharmk456
13 Apr 2017

Hello!

Pharme213
14 Apr 2017

Hello!indian viagra

Pharmg13
14 Apr 2017

Hello! indian viagra http://via3indian.com/#4.html

Pharmk839
14 Apr 2017

Hello!

Pharmd494
15 Apr 2017

Hello!viagra from india

Pharma163
15 Apr 2017

Hello! [url=http://via3indian.com/#2.html]viagra from india[/url]

Pharmb621
15 Apr 2017

Hello! viagra from india http://via3indian.com/#4.html

Ajouter un commentaire

CAPTCHA Image Reload Image

Rechercher
Articles les plus lus
Catégories
Tags